~ LA PETITE FAQ DE LA GRANDE LAVERIE

Quand est prévue la prochaine Grande Laverie ?

Afin de répondre à cette question, nous nous baserons sur une interprétation approximative de la théorie de la relativité d’Albert Einstein : tout dépend de quand vous posez cette question. Pour faire simple, nous suivre sur Twitter (@LaGrandeLaverie) est encore le meilleur moyen d’être informé(e) d’une prochaine édition publique.

Est-ce que je peux organiser ma propre Grande Laverie ?

Non. Déso pas déso.
Plus sérieusement, La Grande Laverie un “projet” (tout de suite les grands mots) que nous autofinançons et développons à tâtons, sur notre temps personnel. En cela, il nous est aujourd’hui impossible d’accompagner et soutenir d’autres initiatives.
Si vous aimez le “concept”, le mieux est encore de participer à la prochaine édition ! Et dans ce cas (cf. la question précédente).

Qui peut participer à la Grande Laverie ?

La Grande Laverie s’adresse plutôt à des celles et ceux qui exercent dans lesdites industries créatives (design, métiers de l’image), le consulting (marketing, concertation, communication), le journalisme ou encore dans les arts.

Est-ce que je peux proposer du linge sale pour une prochaine Grande Laverie ?

Oui, tout à fait, nous sommes disposés à exploiter gracieusement vos idées pour nous mâcher le travail. Nous acceptons des idées d’entreprises, institutions étatiques ou personnalités publiques. Il n’est aucunement nécessaire de les fictionnaliser, nous nous en chargeons.
N’hésitez pas à partager votre linge sale par mail en nous écrivant à infox{/[@]/}lagrandelaverie[{\.fr/}] (petit exercice préalable : à vous de décrypter l’adresse e-mail).

Vous n’avez pas peur que vos idées ne soient réexploitées ?

Meilleure question. Qui requiert un supplément de sérieux.
Soyons francs, c’est un risque : accélérons-nous l’apparition de ces stratégies fictionnelles dans le monde réel en les construisant le temps d’une Grande Laverie et les partageant en ligne ?
Nous pourrions reformuler cette interrogation en une autre, qui nous anime tout autant : peut-on en sorte faire que la fiction finisse par rattraper la réalité ?

Ceci étant mis en question, nous sommes conscients que l’ambiguïté du blanchiment stratégique du blanchiment satirique n’est pas à mettre de côté. Si nous croyons fermement en l’antériorité de l’absurdité, nous restons convaincus que, dans le pire des cas, il sera toujours possible de rewasher le washing du washing. Après tout, nous sommes une blanchisserie.

Je travaille pour une organisation à laquelle vous avez fait allusion ou que vous pourriez traiter lors d’une Grande Laverie, est-il possible de prévenir cette éventualité moyennant une forme de compensation ?

Cheh.

Vous osez appeler ça une FAQ alors que vous n’avez qu’une demi-douzaine de piètres questions ?

Disons que c’est de la FAQ-washing.